Vallée des Jalles

Maîtrise d’ouvrage : Communauté urbaine de Bordeaux (Direction de la Nature).

Intitulé de l’étude : Etude des formes et de l’histoire des paysages de la vallée des Jalles.

Dates de rendu : septembre 2013.

Contexte et objectifs de l’étude :
Au nord-ouest de Bordeaux, la vallée des Jalles offre, sur 12 kilomètres de long, une continuité d’espaces naturels et agricoles qui constitue la plus grande coulée verte de l’agglomération bordelaise. Zone humide riche d’une faune et d’une flore d’une grande diversité, les Jalles accueillent le premier site de captage d’eau potable de la Communauté urbaine, tandis qu’elles demeurent le lieu d’une activité de maraîchage traditionnel. Elles subissent, cependant, de fortes pressions foncières, visant à ouvrir à l’urbanisation les terres soumises à la déprise agricole, et restent exposées à un risque d’inondation qui explique la survivance de cette coulée verte. Conscients de l’intérêt écologique et économique des Jalles et de la qualité du cadre de vie qu’elles offrent aux populations locales, la Communauté urbaine de Bordeaux et plusieurs autres partenaires institutionnels ont engagé, depuis 1999, une action de protection de cette vallée au travers de la création d’un Parc intercommunal des Jalles. L’ambition de ce Parc est de porter un projet global et cohérent de protection, de valorisation et de développement durable de cet espace qui permette de limiter l’étalement urbain, de soutenir l’activité agricole traditionnelle tout en mettant en valeur l’identité des lieux.
Pour guider sa réflexion sur les choix à opérer en matière d’aménagement et de valorisation du patrimoine naturel et culturel du Parc (prévention des inondations, aménagement foncier, restauration de corridors écologiques, cheminements doux), la Communauté urbaine de Bordeaux a souhaité disposer d’une étude archéogéographique qui lui permette de mieux comprendre l’organisation et les logiques à l’œuvre dans les formes des paysages.