Projet Bègles Garonne

Maîtrise d’ouvrage : Etablissement Public d’Aménagement Bordeaux Euratlantique.

Intitulé de l’étude : Etude archéogéographique du quartier du Grand Port ; Contribution au porté à connaissance du cahier des charges de l’étude urbaine Bègles Garonne.

Date de rendu : juin 2014.

Contexte et objectifs de l’étude :
L’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse en 2017, qui mettra Bordeaux à 2h05 de Paris, constitue une opportunité pour la revitalisation des quartiers jouxtant la gare Saint-Jean dont le trafic va considérablement augmenter pour atteindre vingt millions de voyageurs par an d’ici 2020. Bien que ponctués d’équipements structurants, ceux-ci restent, en effet, en marge de l’hyper centre de l’agglomération, juxtaposant à côté d’îlots urbains anciens, des entrepôts et de vastes friches industrielles et ferroviaires, aujourd’hui décalés par rapport aux attentes sociales en matière d’environnement et de cadre de vie. C’est le cas des berges de la Garonne situées sur la commune de Bègles inscrites dans le périmètre des 738 hectares de projet de l’EPA Bordeaux Euratlantique. Plusieurs enjeux y ont d’ors et déjà été identifiés qui constitueront les fils conducteurs du futur projet : composer une nouvelle armature urbaine fondée sur une reconfiguration du réseau viaire interne et l’aménagement de coulées vertes ; recréer un rapport au fleuve ; concevoir l’articulation vers les quartiers adjacents.
Dans le cadre de l’élaboration du futur plan guide d’aménagement du secteur Bègles Garonne, Bordeaux Euratlantique a souhaité disposer d’une étude archéogéographique afin : 1- de disposer de clefs de lecture permettant de comprendre la logique et l’organisation passée et actuelle de la planimétrie du quartier du Grand port ; 2- d’offrir à la maîtrise d’œuvre des matériaux mobilisables dans le cadre de l’élaboration du projet urbain ; 3- de pouvoir dialoguer autrement avec les habitants dans une démarche de co-élaboration des projets.